22/01/2006

Un monde solidaire

Mes recherches sur le « commerce équitable » et le « développement durable » n’ont pas été vaines. Au contraire, on trouve sur Internet un grand nombre de sites web qui montrent, dans mon esprit, un intérêt grandissant de beaucoup de monde à ces sujets. Cela va de boutiques on-line à des labels éthiques en passant par des regroupements citoyens.

 

Il n’y a sans doute pas encore beaucoup de structure ou de programme dans tout cela (et c’est peut-être mieux comme ça) mais il y a une sorte de point commun qui est l’utilisation contre l’ « horreur économique » de ses propres armes : le pouvoir énorme des clients et de actionnaires.

 

Une histoire révélatrice: Il y a deux ans la compagnie Shell étudie un plan de désaffectation d’une de ces vieilles plateformes pétrolières, qui se trouve en mer du Nord. Entre « la laisser couler » et « découper la plateforme et ramener les morceaux par bateaux », la décision la moins coûteuse pour Shell semble clairement la première option. Toutefois, le public (surtout en Allemagne) est sensibilisé à ce problème et une menace de boycott des stations d’essences de Shell en Allemagne au profit des autres compagnies concurrentes est lancée. Cette menace a suffit en quelques jours à faire changer de direction une des plus puissantes multinationales : la plateforme a été découpée.

 

Me voilà motivé pour 2 bonnes actions:

 

-         Je trie dorénavant mes déchets (sacs bleus, sacs jaunes,… désolé si je n’ai pas commencé plus tôt !)

-         Je mets dans le bandeau gauche de mon petit blog la liste des liens intéressants que j’ai trouvé et que je veux investiguer (sont-ils aussi bien qu’ils en ont l’air ???)

 

PS : Merci à Armand qui m’a poussé à mettre ce « post » plus conséquent et qui propose ici, une autre idée de bonne action à investiguer : partager une tondeuse (ou autres outils) avec ses voisins.

23:13 Écrit par alain | Lien permanent | Commentaires (7) |  Facebook |

Commentaires

Humanitaire... Cher Alain,
Tout ce qu'on fait est préférable à ne rien faire.
Même si la plus grande partie des dons aux humanitaires ne quitte pas les pays donateurs et si la plus grande partie de ce qui arrive est volée par les dictateurs et leurs complices, il reste un peu pour les bénéficiaires qui, autrement, n'auraient rien.
C'est moins évident qu'il n'y paraît car l'argent détourné est contre productif:
- On a déjà pris la main dans le sac des coopérants qui exigaient des prestations sexuelles en échange de sacs de riz: ils avaient trouvé comment faire payer des gens qui ne possèdent rien.
- Les dictateurs utilisent l'argent détourné pour opprimer leur population (armes, soldats).
Mais c'est le choix entre la survie immédiate et la mort pour tant de personnes... Perso, je ne me pose plus de questions à ce sujet.
Amitiés.

Écrit par : Armand | 23/01/2006

Cher Armand L'autre jour, j'ai donné une pièce de monnaie à une jeune fille qui mendiait près de la Grand Place. Ma femme m'a fait remarquer qu'il y avait des bandes à Bruxelles qui exploitaient ces jeunes mendiants et que mon geste était sans doute contre productif...
Ton post me confirme que j'ai bien fait et que j'ai peut etre fait là le geste le plus utile de ma journée... En tous cas, je l'ai fait de bon coeur.
Le mot "charité" a une sorte de connotation désuète mais je pense que c'est tellement important qu'il faut arriver à faire de ces petits gestes le "business" le plus important loin devant tous les autres.
Un "business" gêré et contrôlé par les plus efficaces "managers".
Voir à ce sujet le nouveau lien dans ma liste de liens à gauche de mon blog: "charity rating"

Écrit par : alain | 23/01/2006

Commerce Equitable. Bonsoir Alain. Je vous ai lu chez Armand et j'étais curieuse de voir ce que vous écriviez. Le commerce équitable est une très belle idée. Mise en pratique, elle est une chance extraordinaire.... pour ceux qui ont la chance d'être choisis comme producteurs. En effet, leur niveau de vie augmente significativement, atteignant un seuil acceptable de non-pauvreté. Leur communauté familiale ou villageoise peut espérer un développement social et économique qui n'aurait jamais pu être envisageable sans cela. Pendant ce temps, leurs voisins, eux, continuent à crever de faim et à trimer abominablement. L'enfer est pavé de bonnes intentions...

Écrit par : Breizhie | 24/01/2006

Certains sont plus équitables que d'autres... Cher Alain,
Une réflexion sur le commerce "équitable" et qui me pose question...
Un producteur en commerce équitable ayant doublé ses revenus (2$ par jour au lieu d'un) est bien mieux loti que son voisin.
Mais est-ce équitable quand un chien de race (et il existe des gens qui on possèdent plusieurs) consomme (achat, nourriture, vétérinaire) toujours bien davantage qu'un être humain exploité.
Le commerce équitable consiste toujours au partage du superflu du superflu... Des vacances en avion équivalent (en argent) à dix ans de vie pour un habitant de bidonville de Calcutta.
Amitiés.

Écrit par : Armand | 24/01/2006

Il ne faut pas jeter le bébé avec l'eau du bain Merci pour vos commentaires qui montre bien que le commerce équitable n'est ni la solution facile, ni la solution miracle.
Toutefois, j'y lis que c'est bien une solution (si je ne me trompe pas ?) et cela vaut surement la peine de soigner le bébé !
Amitiés

Écrit par : alain | 24/01/2006

MANQUE DE PLACE Hello Alain,

J'arrive chez toi via Armand.
Dis, j'aimerais bien, moi, comme toi, trier mes déchets mais franchement je manque de place et je crois que c'est le cas de beaucoup de personnes (en tout cas dans mon entourage). Enfin ... j'apporte quand même mes verres dans leur bulle et je fais attention aux passages pour les cartons.
Personne n'a une solution pour ce problème de place ??
LeJack

Écrit par : LeJack | 16/02/2006

Hello LeJack L'important c'est de faire un effort, c'est vrai que tout le monde n'a beaucoup de place pour trier ses déchets mais faire tous ce qu'on peut serait déjà un changement énorme et les gens qui génèrent de loin le plus de déchets sont les gens les plus aisés: c'est à dire ceux qui n'ont pas ce problème de place...

alain

Écrit par : alain | 17/02/2006

Les commentaires sont fermés.