27/02/2006

Responsabilité de l'entreprise

"...il faut bien commencer quelque part parce que la responsabilité de l'entreprise est un sujet qui se propage. Certains commentateurs, comme les rédacteurs de The Economist pourraient même dire qu'il se répand comme un virus. Mais ne vous y trompez pas, la responsabilité de l'entreprise, la transparence et la reddition de comptes ne sont pas des modes et elles ne sont près de disparaître..."

L'extrait ci-dessus vient d'une profession de foi de la très sérieuse RBC Royal Bank of Canada. Elle fait référence à Shell et à l'affaire de la plateforme pétrolière "Brent Spar" dont je parlais dans mon post précédent. Comme quoi, le commerce responsable s'étend et peut se répandre comme un virus si les consommateurs (vous et moi) prennent les choses en main.

Je joins la photo de l'auteur de cette profession de foi, Mme Stymiest qui est par ailleurs le numéro 2 de RBC: un des plus grands groupes canadiens.

("La femme est l'avenir de l'homme" est plus pour moi une réalité qu'une phrase un peu poétique, autre idée à élaborer...)

 

 

17:05 Écrit par alain | Lien permanent | Commentaires (6) |  Facebook |

Commentaires

Ethique ou hypocrisie. Cher Alain,
Pour certains produits, le consommateur est vite influencé, mais ses bouderies ne durent jamais longtemps...
Te souviens-tu des gens qui ne mangaient plus de boeuf (vache folle), qui boudaient Danone, les poulets aux hormones, la dioxine...
Par contre, là où l'explotation des travailleurs est la plus grande (Afrique et Asie) personne ne boude les textiles, le café ou les téléphones portables car personne n'accepte de voir le prix d'un produit multiplié par dix.
Les clients responsabilisent les entreprises quand ça se voit et les clients ne se montrent pas trop curieux car ils ne sont pas prêt à diminuer leur niveau de vie!
Amitiés.

Écrit par : Armand | 28/02/2006

Plus de discernement Comme tout le monde, j'achète du textile "Made in China" et je ne prône certainement le boycott du textile asiatique: ce commerce permet de développer des régions autrefois sous-développées et qui maintenant dépassent parfois les plus riches régions européennes (cf certaines villes chinoises comme Shangai).
Toutefois, je suis au courant que l'exploitation des travailleurs en Chine est souvent (pas toujours) un gros problème. Aussi, mon devoir de consommateur responsable est d'orienter mes achats vers des marques qui se soucient des conditions de production de ses produits textiles). Ce n'est pas si évident mais je suis sur que la solution est dans plus de discernement et d'information à ces sujets.
(voir par exemple www.transnationale.org).
Amitiès

Écrit par : Alain | 28/02/2006

Cher Armand J'ai oublié de commencer mon commentaire précédent avec "Cher Armand". Je l'ajoute donc ici. (ca fait toujours de l'activité en plus sur mon petit blog... :-) ).
Amitiés

Écrit par : Alain | 28/02/2006

Un peu de tout... Cher Alain,
Pour le textile, je crois que les commerces équitables ne le sont pas du tout... Mais je ne sais pas si acheter ou boycotter est ce qui convient le mieux aux malheureux!
Ta réponse sur Emerson m'a épaté. J'en ai parlé à FC et vais chercher si je retrouve Gorgo qui a fait des études dans ce domaine...
Amitiés.

Écrit par : Armand | 28/02/2006

Acheter Cher Armand,

Je pense qu'il vaut certainement mieux acheter aux malheureux que de boycotter les malheureux. Cela dit, ce n'est pas si facile: il ne faut pas acheter n'importe comment à n'importe qui mais utiliser son discernement et de l'information (et là Internet est en train de changer "la donne"...).
Pour Emerson, je suis ravi que toi et d'autres personnes en parlent dans leurs blog. C'est faire revivre un sage dont notre époque a presque complêtement perdu la trace et qui, c'est mon avis, peut nous ouvrir des portes fermées par notre avidité (la folie de la consommation) et notre orgeuil (la tyrannie de la "raison").

(Je crois que je vais aussi appeler Emerson à la rescousse dans un prochain "post".)

Amitiés

Écrit par : alain | 01/03/2006

aah qui le dit-on ! Bonjour Alain ! Merci pour ton petit passage sur mon blog ! Moi je suis plutot d'accord avec la fin de ton poste. Non pas parce que je suis une fille mais parce que les femmes sont réputées pour être de meilleures communicatrices et d'excellentes diplômates. Bref, ça peut faire de bonnes managers. Encore faut-il croire en elles... Maintenant, les exceptions existent sous toutes les formes...Ca je le conçois bien! Jolie journée !

Écrit par : gaYa | 07/03/2006

Les commentaires sont fermés.